Cette semaine, j’ai découvert que, en Eure-et-Loir, des vents soufflaient dans le sens de l’innovation. École de codeurs, Fab Lab, espace de coworking, réflexions sur l’agriculture du futur… Le département est monté dans le train du numérique !

J’ai effectué le périple pour animer un atelier sur les métiers de demain du numérique avec le Conseil général des jeunes. Ces collégiens m’ont permis de faire quelques constats sur les rapports de certains jeunes au numérique.

Premier constat

Les éducateurs font bien leur boulot. Quand ils ont alerté les jeunes sur les dangers de l’Internet, ils ont été entendus. Désormais, c’est panique à bord ! Les jeunes évoquent les dangereuses addictions qui vont les transformer en marshmallow s’ils restent un peu trop longtemps derrière les écrans. Ou pire encore, ces criminels postés aux quatre coins du Net qui vont les détourner du droit chemin. Résultat, il va valoir maintenant mettre les bouchées doubles pour leur faire comprendre que maîtriser le numérique est essentiel pour leur avenir !

Deuxième constat

Pour eux, demain se résume à un envahissement des robots.
Les robots exercent sur eux une véritable fascination. À les entendre, on va pouvoir leur déléguer toutes les tâches pénibles. Les robots vont ranger ou retapisser leur chambre, faire leurs devoirs, les courses, le ménage, descendre les poubelles, dire à leurs parents qu’ils doivent arrêter de radoter, former les formateurs, sortir le chien… Et en même temps, ils les craignent : les robots sont aussi les malfrats qui vont leur voler le travail. À cause d’eux, ils vont se retrouver au chômage !

 

Troisième constat

Ils n’ont aucune culture numérique. Ils tapotent, cognent sur des claviers à longueur de journée, mais ne comprennent pas ce qu’est une donnée numérique ou comment Internet peut changer les rapports entre les gens. Cette acculturation peut avoir des conséquences dramatiques. Comme tous leurs métiers vont être transformés par le numérique, ils risquent plus de subir le travail que d’en être acteurs.

À l’issue de cette journée, je me suis dit que ceux qui soufflent dans l’oreille d’Axelle Lemaire devraient lui suggérer de déployer des moyens importants pour former les collégiens et les élèves du primaire. La transformation numérique de l’économie française ne pourra être pérenne et désirable, si ces jeunes sont laissés sur le carreau.

La créativité et l’enthousiasme de ces jeunes m’ayant stimulé le neurone, de retour à Paname, j’ai eu une idée. On pourrait créer un guide d’apprentissage du numérique permettant aux jeunes de former leurs parents. Ce guide se composerait à la fois d’un livre et d’une présentation avec images et vidéos des nouveaux usages. Avec ce dispositif, ce serait une chance au grattage et une autre au tirage. On sensibiliserait en même temps les jeunes et les parents à la culture numérique !

Si ce genre de projet est à la fois simple et efficace, peux onéreux, il a l’inconvénient de l’être trop en n’incorporant pas une technologie magique transcendant les détendeurs de porte-monnaie. Résultat, il vaut mieux chercher une aiguille dans un champ de blé de la Beauce que des financements publics. Si vous connaissez une entreprise qui veut innover et former son personnel de manière innovante, n’hésitez pas à leur proposer. !

livresNoël arrive à grands pas. Pour éviter d’engraisser vos collaborateurs et clients avec des chocolats ou des promesses bulleuses, je vous propose de leur offrir un livre personnalisé à vos coulerus des Éditions Propulseurs… Ils ouvriront le livre, découvriront vos vœux et vos ambitions pour demain, et seront ensuite nourris d’innovation. L’affaire est garantie pure innovations, labelisée intelligence humaine sans gluten et édulcorants de savoir.
Le livre personnalisé mode d’emploi

Si vous voulez offrir un Dico des métiers de demain au DRH de votre entreprise ou à votre neveu, vous pouvez le commander ou passer en chercher un dans nos bureaux (métro Strasbourg-Saint-Denis à Paris). Cela sera l’occasion d’échanger autour d’un café.

Futur’heureusement vôtre
Anne-Caroline Paucot