« Mes amis, au secours ! Une femme vient de mourir gelée cette nuit à 3 heures sur le trottoir du boulevard Sébastopol » : le 1er février 1954, l’abbé Pierre lance sur Radio Luxembourg un appel à venir en aide aux sans-abri.
60 ans plus tard, le problème est encore plus crucial. En France, 3,6 millions de personnes sont soit privées de domicile personnel, soit vivent dans des conditions très difficiles (privation de confort ou surpeuplement), soit sont en situation d’occupation précaire (hôtel, caravanes…). Le nombre de sans-abri a augmenté de 50 % depuis 2011. Il dépasse aujourd’hui les 150 ooo personnes dont 30 000 enfants !
Bulles d’espoirs, des designers et créatifs solidaires imaginent des mini-maisons mobiles.

1. Du recyclage qui roule

gregory-kloehn-turns-trash-into-vibrant-houses-for-the-homeless-designboom-02-810x570
L’américain Gregory Kloehn confectionne de petites maisons à l’aide d’objets recyclés. Pour ses constructions, il explore les décharges publiques d’Oakland pour trouver des palettes, des lattes de lit, des morceaux de bâche, des portes, de la peinture, des portes de réfrigérateurs, des cageots, du contre-plaqué. Ses uniques achats sont des clous, de la colle, des pinceaux et une scie. Il lui faut environ une semaine pour en construire une maison qui est bien entendu mobile.

2. Hiver au chaud sur parking

les-architectes-nicolas-wojcik-et-nicolas-roth-presentent-le-prototype-de-leur-capsule-pourt-les-sans-abris-afp-photo-frederick-florin
Nicolas Roth et Nicolas Wojcik, deux architectes alsaciens 23 ans, ont créé un abri d’urgence pour grands froids. Cette maison de 3,75 mètres carrés comprend un lit en hamac, des rangements et une fenêtre et elle est raccordable à l’électricité. Elle permet d’abriter une personne et un chien. Son cout est d’environ 2400 euros.

3. Home truck

Le home truck est un camion reconverti en maison d’habitation. Il a été imaginé par Bruce Hicks, est propriétaire d’un garage de rénovation de « food truck » (camions convertis en cuisines ambulantes) en Floride (États-Unis). Il utilise ses vieux camions et de vieilles pièces pour fabriquer ses « capsules ». L’home truck coûte à produire moins de 500 dollars (365 euros).

4. Jouer au cerceau avec sa maison

homeless-housing-wheelly
Conçu par des l’entreprise italienne Zo-Loft, le WheelLY est une maison cerceau qui devient une tente la nuit. Le cerceau offre au SDF un espace de stockage pour ses effets pendant la journée. Il est constitué d’un cadre en aluminium avec roulement sur lequel s’accroche une tente.

5. Ma maison est en carton

homeless-housing-cardborigami
Architecte Tina Hovsepian a créé Cardborigami, un abri en carton recyclé. Utilisant le principe de l’origami, le papier se développe pour devenir une tente. Le carton a été choisi, car il est bon marché, léger, durable et naturellement isolé. Hovsepian prévoit d’affiner la conception en rendant la demeure imperméable, ignifuge et plus confortable.

6. Je loge dans un caddy

homeless-housing-sheltercart
Les designers Barry Sheehan et Gregor Timlin ont transformé le caddy de supermarché en abri. On pose le caddy, une tente se déplie.

7. Je pousse ma maison

kickstarter_0

design4
Kevin Cyr utilise aussi un caddy de supermarché. Mais, c’est le support d’un logement dépliable. La journée, le propriétaire pousse sa maison convertible.

8. Home sweet valise

homeless-housing-pump-and-jump
Jeong-Yun Heo, Seong-Ho Kim et Chung Lee ont créé une valise qui le soir devient une tente. Le jour, le sans-abri collecte des produits à recycler, le soir il se repose en ouvrant la valise et en dépliant la tente.

9. Une capsule qui propulse vers le sommeil

homeless-housing-mini-capsule-hotel

L’atelier Van Lieshout a créé le Sleepbox, qui empile des capsules permettant de dormir. Conçu au départ pour permettre aux VIP de se reposer lors d’un salon du design, il peut devenir une solution pour le logement des sans-abri.

10. Déco urbaine d’habitation

homeless-housing-tin-man
Le Tin Man n ° 11 de Kacey Wong est une statue robot ludique. Elle peut décorer la ville, mais aussi servir d’abri pour les sans-abri. Le chariot s’ouvre pour révéler un lit, un bureau et une chaise. Wong mélange l’utile et l’humour pour le meilleur de la ville.