Dans la chaussette, l’innovation est au rendez-vous. On va même réussir à résoudre un problème ancestral : la volonté d’indépendance des chaussettes.

Demain, finies les odeurs de pieds. Les chaussettes Atlas  ont la solution. Un filtre composé de café carbonisé va jouer le rôle d’éponge et les emprisonner.
« Il est plus utile de tuer des moustiques que de faire l’amour » affirmait Mao Tsé Toung. Le fabricant de chaussettes Labonal approuve. Il a conçu des chaussettes antimoustiques. À l’état neuf, la chaussette antimoustiques assure une protection du bas des jambes à 100 %. Après 50 lavages, la chaussette antimoustiques garantit une protection durable et préventive des pieds et des mollets en réduisant de 90 % le risque de piqûre.
Des étudiants de l’université américaine de Brigham Young ont imaginé des chaussettes qui vérifient le rythme cardiaque du nourrisson et son oxygénation.

Les innovateurs s’attaquent aussi au principal problème des chaussettes qui est leur refus chronique de la conjugalité.

Ce syndrome se traduit de différentes manières.
Une chaussette disparaît pour toujours alors qu’on le propriétaire l’a mise dans la machine à laver. Des générations de ménagères se sont interrogées sur ce phénomène. Certaines ont conclu que les fabricants d’électroménagers intègrent des gloutons dévoreurs de chaussettes dans cet objet familier. D’autres, plus mystiques, croient que les chaussettes ont une sensibilité et qu’elles fusionnent lorsqu’elles rencontrent leur âme sœur.
La chaussette peut aussi réapparaître dans un endroit incongru. Selon les experts, cette téléportation est à mettre sur le compte de la physique quantique.
Le refus de mariage se traduit aussi par une transformation radicale d’un membre du couple « chaussétal » : l’une se réduit, s’agrandît, se colorie…
Pour remédier à ce problème, plusieurs solutions sont envisagées :

  • chaussettes-depareillees-edmond-le-moutonLa collection de chaussettes identiques. Un clonage mal supporté par les chaussettes qui ont tendance encore plus à disparaître.

DesPasRayés vend les chaussettes par lot de 3. Chacune est unique, mais a des points communs avec ses deux soeurs.

 

 

  • La machine avec compartiments chaussettes

lavagecompartimentUn désigner a imaginé une machine à laver à trois étages. Elle permet d’avoir un compartiment chaussette et laver séparément, mais en même temps les linges qui ne cohabitent pas.

  • Des menottes à chaussettes

Kindy s’est penché sur ce problème sociétal. La marque propose le Kindy Clip qui lie les deux chaussettes entre elles grâce à deux boutons-pression discrètement logés sur le haut des chaussettes.

  • La puce dans les chaussettes

L’entreprise Blacksocks a intégré une puce RFID dans chacune de ses chaussettes qui, une fois scannée par l’appareil baptisé Sock-Sorter communique avec une application iPhone. On prend une chaussette, on scanne la puce et un signal sonore indique qu’on a trouvé sa jumelle.

Ces solutions n’étant pas convaincantes, on est en droit d’espérer l’arrivée de caméolonettes, ou chaussettes incolores qui se colorient en fonction de notre habillement. Dans une glace, une puce caméra visualiserait la manière dont nous sommes habillés. En fonction de cette donnée, elle se colorierait.
Les caméolonettes auraient aussi d’autres propriétés. Pour éviter la perte dans les machines, elles seraient autonettoyantes. Elles seraient aussi anti-transpirantes, thermorégulées, antimoustiques, voire elles crieraient si quelqu’un nous marche sur les pieds.